jeudi 2 novembre 2017

Azul


En attendant le débrief complet du Spiel 2017, je vais déjà vous parler de Azul, probablement, LE jeu de ce salon. Premier au classement BGG, 3ième au classement Fairplay (du moins, avant que je ne parte), ce petit jeu abstrait, dont le papa n'est autre que Michaël Kiesling, a suscité pas mal d’engouement et nous allons voir pourquoi.
Azul vient du mot azulejo, mot utilisé en Espagne et au Portugal pour désigner un ensemble de carreaux de faïence décorés. Et là, on est pile dans le thème car c’est un peu ce qu’on vous demande : de créer une mosaïque à l’aide des petits carreaux afin de marquer le plus grand nombre de points de victoire.
Pour la mise en place, chaque joueur reçoit un plateau personnel ; ensuite, on forme un cercle avec des petits plateaux (5 à 2j ; 7 à 3j et 9 à 4j) sur lesquels on dispose 4 carreaux tirés au hasard du sac. Au centre. Voilà, on est prêt.

Mise en place
Votre plateau personnel..
(oui, le compteur de PV n'est pas à la bonne place... sorry)

Les règles en 2min chrono...
Les règles sont très simples : une manche dure jusqu’au moment où tous les carreaux ont été ramassés par les joueurs. A son tour de jeu, un joueur DOIT prendre tous les carreaux du même type d’une tuile et les placer dans une des 5 lignes situées à gauche de son plateau.
Je choisis de prendre ces carreaux orange
Les carreaux non sélectionnés par le joueur vont au milieu avec le pion 1ier joueur qui devient, dès lors, une nouvelle zone de pioche. Pour piocher au centre de la table, vous devez toujours respecter la même règle MAIS en plus, le premier à le faire devra prendre le pion 1ier joueur et le placer dans sa zone de « malus ».

Je dois tout placer sur la même ligne
Vous ne pouvez pas scinder le lot que vous venez de prendre, vous devez tout placer sur la même ligne. Si vous n’avez pas la place pour placer tous vos carreaux, vous devez placer ceux-ci dans la zone de points négatifs qui se trouve en bas de votre plateau (ce qui est, forcément, à éviter).
Quand tous les carreaux ont été ramassés, on passe à la phase de scoring.

Scoring
Souvent, un exemple est plus efficace qu'un long discours, alors allons-y :



Imaginons la situation suivante à la fin de la manche. Je vais pouvoir glisser un carreau de chaque ligne complète vers sa case correspondante à gauche et marquer des points en fonction de sa situation.
Ici, à gauche, dans l'ordre, je vais glisser le carreau orange vers la droite.





En réalisant ce déplacement, je marque immédiatement mes points, à savoir dans ce cas 1 point.


Ensuite, ligne suivante, je déplace le carreau bleu qui vient se placer de manière adjacente au carreau orange ce qui augmentera mes points de victoire. A savoir, 1 point pour le carreau bleu et 1 point car je suis adjacent au carré orange, ce qui donne 2 points au total.

Par contre, je ne peux déplacer aucun carreau de la dernière ligne car elle est incomplete.


Je termine ma phase de scoring en retirant 1 point de victoire provenant de ma zone "malus" puis en éliminant de mon plateau tous les carreaux des lignes que j'ai scorées (les lignes oranges et bleues dans l'exemple). Ensuite, on remplit à nouveau les plateaux avec 4 "carrelages" et on passe à la manche suivant.





Dernière GROSSE subtilité du scoring, plus loin dans la partie, je vais pouvoir déplacer ce carreau "étoilé".



En le faisant, je vais pouvoir scorer de manière verticale ET horizontale, à savoir 5 points pour la ligne verticale et 3 points pour l'horizontale pour un totale de 8 points. J'aurai donc scoré 2 fois le carreau étoilé que je viens de placer et ça, c'est chouette, une fois...




C'est bien joli mais ça finit quand ???

Et bien, tout simplement lorsqu'un joueur a réussi à complèter une ligne complète horizontale. A ce moment, on termine la manche en cours et on procède au décompte final.


Décompte final

Après le dernier scoring, chaque joueur ayant réalisé :

- une ligne horizontale complète gagne 2 points
- une ligne verticale complète gagne 7 points

Finalement, chaque joueur possédant 5 carreaux du même type sur son plateau gagne 10 points.

Le joueur ayant le plus grand nombre de points de victoire l'emporte.


Ce que j'en ai pensé...

Les previews étaient alléchantes et elles ne se sont pas trompées, Azul a été un véritable carton sur le salon : sold out, 30 minutes après l'ouverture... redisponible quelques heures plus tard... re-sold out... re-redisponible... c'était assez compliqué de savoir exactement ce qu'il en était réellement mais personnellement, j'ai toujours vu des boîtes à la vente... aaah, les bruits de salon !

Néanmoins, c'était un buzz amplement mérité en ce qui me concerne, voir un petit jeu abstrait susciter autant d'engouement, c'est assez rare, tout comme le fait de voir un jeu abstrait truster les premières places des 2 classements principaux du Spiel.

Le matériel est d'excellente qualité et visuellement, c'est vraiment beau, ça attire le regard. L'éditeur, Plan B Games (ex-Filosofia) aurait pu se contenter d'un simple sac noir mais non, même le sac est beau et raccord avec le reste du matériel. Les plateaux personnels sont épais, rigides alors que là, aussi, ils auraient pu rogner sur les coûts et nous mettre simplement une feuille cartonnée comme je le vois trop souvent.

Les règles sont expliquées en 5 minutes et les parties durent environ 30 minutes, ce qui en fait aussi un jeu parfait pour les familles, les personnes "moins joueuses" ou pour les pauses entre deux gros jeux.

Mais, des "règles simples" ne veut pas dire que les gamers n'y trouveront pas leur compte... bien au contraire. Calcul et opportunisme seront de rigueur et l'observation du plateau de vos adversaires sera indispensable pour savoir quelles seront leurs priorités, que devez-vous prendre pour les ralentir, etc...

D'ailleurs, après quelques parties, vous serez ravi de passer à la face B du plateau afin de varier les plaisirs.

La face B du plateau
Maintenant, il est encore trop tôt pour dire si le jeu tiendra dans le temps mais j'en suis déjà à une dizaine de parties et je ne m'en suis toujours pas lassé.

Avec d'autres titres comme Riverboat (que j'ai trouvé très bon) ; Heaven&Ale (dont les échos sont excellents) et Reworld (que je n'ai pas pu tester), M. Kiesling nous signe une excellente cuvée 2017 ponctué par un superbe jeu nommé Azul.

Disponible très prochainement en français.
Bon Jeu

Al

Fiche Technique
Auteur : Michaël Kiesling
Illustrateur : Philippe Guerin ; Chris Quilliams
Editeur : Plan B Games
Joueurs : 2 à 4
Age : 8+
Durée : 30min

4 commentaires:

  1. il a l'air très intéressant ce jeux .. merci

    RépondreSupprimer
  2. Un très bon moment à passer... être très attentif au début puis de plus en plus agréable et un peu stratégique...

    RépondreSupprimer
  3. C'est 7 points pour une ligne verticale, pas horizontale ;-) Merci pour cet article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien ce qui est écrit :o)

      Supprimer